François-Xavier Cereza, DDT de la Loire

Par Sylvain Thizy juillet 1, 2014 14:54

François-Xavier Cereza, DDT de la Loire

Cet originaire des Hautes-Pyrénées a succédé à Philippe Estingoy en août 2013. Le logement et l’agriculture figurent parmi ses principaux enjeux.

De son bureau installé au huitième étage du bâtiment Grüner, François-Xavier Cereza a une vue imprenable sur la ville de Saint-Etienne. Une manière de garder un œil sur les grands dossiers qu’il doit gérer. Car depuis bientôt un an, cet originaire des Hautes-Pyrénées occupe la fonction de directeur départemental des territoires (DDT) de la Loire. Poste auquel il a succédé à Philippe Estingoy en août 2013.

« Dans la Loire, il y a de forts enjeux »

Diplômé de l’Ecole du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg, François-Xavier Cereza a effectué une première partie de carrière dans la maîtrise d’oeuvre pour le compte de collectivités locales, dans le domaine de l’assainissement et de l’eau potable. Dans un second temps, il a embrayé sur des fonctions de direction. Tout d’abord au sein du service de l’économie agricole de la direction départementale de l’agriculture et de la forêt (DDAF) de Corrèze, puis en rejoignant en 2008 la DDAF du Haut-Rhin. Là, il se chargera de la fusion avec la DDE et dirigera durant quatre années la DDT du Bas-Rhin.

Période de transition
« Ce qui est intéressant dans la Loire, c’est qu’il y a de forts enjeux dans de nombreux domaines : en matière de logement, d’agriculture, de risques ou encore de consommation d’espace », énumère-t-il. En matière d’habitat et de logement notamment, la période est charnière : nouveaux programmes de rénovation urbaine, nouvelle politique de la ville… « Le contexte est celui d’un marché atone où le parc de logements tant public que privé doit s’améliorer qualitativement en requalifiant les centres urbains et en favorisant la mixité », analyse François-Xavier Cereza.
Phase de transition également dans le domaine de l’agriculture, où la déclinaison nationale de la nouvelle politique agricole commune (PAC) est en cours de finalisation. « Il va falloir préparer sa mise en œuvre en 2015 dans un contexte agricole dynamique mais fragile », souligne François-Xavier Cereza.
Yann Petiteaux

 

250 agents et de nombreuses missions

La DDT de la Loire emploie 250 agents. Né de la fusion de la direction départementale de l’agriculture et de la forêt (DDAF) et de la direction départementale de l’équipement (DDE), ce service déconcentré de l’Etat est présent dans le département à travers quatre agences territoriales (Saint-Etienne, Roanne, Montbrison et Pélussin). Il possède également un centre du permis de conduire au Chambon-Feugerolles. Les grands périmètres d’intervention de la DDT sont : la rénovation urbaine, la planification (Scot, PLU…), l’environnement, l’agriculture, la sécurité et l’éducation routière.

Par Sylvain Thizy juillet 1, 2014 14:54

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :

Bourse locale