La Transligérienne est en route

Par Maurice Duchesne mai 17, 2016 11:20

La Transligérienne est en route

La Transligérienne est un magnifique projet. Elle a pour vocation de relier le Mont Gerbier de Jonc, source du fleuve Loire, à St Nazaire, son embouchure, par un chemin de randonnée pédestre.C’est un havre de paix d’une longueur de 1000 km qu’il s’agit de bâtir.

4 régions traversées et 12 départements:

La Transligérienne relie par un chemin qui borde le fleuve, des points d’intérêts environnementaux, culturels ou touristiques. Cette voie valorise et met en valeur des châteaux, différentes architectures mais également des musées, de la gastronomie…Au fil de la Loire ce sera un long fil vert et bleu qui traversera 4 régions : Auvergne- Rhône Alpes, Bourgogne- Franche Comté, Centre- Val de Loire et Pays de Loire. En tout ce sont 12 départements qui seront traversés, de l’Ardèche à la Loire Atlantique en passant par la Loire, la Nièvre, le Loiret ou le Maine et Loire. Dans notre nouvelle région Auvergne- Rhône Alpes, la Loire coule sur 360 km, soit 1/3 du total. C’est dire toute l’importance qu’il y a de poursuivre l’aménagement de cette trame verte et bleue.

Auvergne- Rhône Alpes, le premier maillon :

La Transligérienne est désormais un mouvement qui fédère, en Auvergne-Rhône Alpes et dans les autres régions, de nombreuses associations actives sur les bords de Loire. Ce mouvement a été initié dans notre département, à l’initiative de la FRAPNA et en collaboration avec le Comité Départemental de Randonnée Pédestre. Une réunion de préfiguration s’est tenue, en avril dernier, à l’écopôle du Forez, réunissant, outre les 2 associations citées, la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), la FNE (France Nature Environnement), Nature 18 et Aux Couleurs de l’Espérance. Au menu de cette réunion : recenser les atouts et activités touristiques de la trame verte et bleue, tout au long de son parcours. On peut dire que le premier maillon de cette chaîne se situe en Auvergne- Rhône Alpes, avec la présence de l’Ecopôle du Forez situé au centre de notre département. C’est en quelque sorte le début de ce corridor écologique.

Une mosaïque d’habitats et de nombreux atouts touristiques :

Tout d’abord la Loire présente une flore et une faune particulièrement riche en espèces multiples : castors, saumons, libellules, le balbuzard pêcheur, mais aussi la sterne pierregarin, qui venant d’Afrique, installe son nid sur les bords de Loire… Le point fort de ce chemin qui reliera les hommes, c’est bien évidemment, le tourisme. La force d’attractivité du tourisme crée des emplois et aide fortement l’économie locale et dope le commerce. L a Loire traverse de nombreuses villes labellisées « villes d’art et d’histoire », comme Nevers, Orléans, Blois, Tours ou Nantes. Elle coule à proximité du Puy en Velay, St Etienne ou Angers. La vallée de la Loire (d’Orléans à Nantes) est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. De nombreuses activités touristiques et de loisirs se sont développées : nautiques, culturelles, découvertes environnementales et activités sportives. Du coup les retombées économiques liées à la Transligérienne sont importantes. « L’attractivité du tourisme est étroitement liée à ses apports pour les populations locales. C’est aussi assurer la préservation des traditions et la culture locale. Mais surtout susciter la fierté des ligériens vis à vis du plus grand fleuve d’Europe. » précise Raymond Faure, président de la FRAPNA Loire.

unspecified

Par Maurice Duchesne mai 17, 2016 11:20

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :