Les collectivités de la Loire et twitter

Par Rémi Pupier septembre 30, 2016 06:45

Les collectivités de la Loire et twitter

 

Des communes et des intercommunalités ligériennes passent par Twitter pour communiquer. S’il présente des atouts pour échanger rapidement avec les abonnés, le réseau social Twitter doit être utilisé avec rigueur au risque d’être contre-productif pour la collectivité.

Pas une semaine ne passe sans que les médias évoquent un « tweet » révélant une actualité d’importance ou l’annonce d’une personnalité. Certains sont suivis par des millions d’abonnés ce qui leur confère une véritable « influence ». Complémentaire de Facebook, le réseau Twitter est un outil de micro-blogage qui ne permet d’envoyer que des messages en 140 caractères maximum. Cet exercice de synthèse oblige donc tout un chacun à ne garder que l’essentiel. Les tweets sont ainsi percutants, vite lus et parfois vite oubliés…

Comme le titre d’un article, le tweet accrocheur peut guider le lecteur vers une ressource complémentaire telle qu’un lien vers un dossier plus détaillé.

En créant un compte twitter, chacun peut suivre des personnes, des marques ou des organismes et ainsi recevoir en continu leur fil d’actualité via son ordinateur ou son smartphone. La démarche peut être passive, avec la simple consultation des messages mais aussi active, avec la possibilité de poster soit même des tweet.

Certaines collectivités se sont emparées de l’outil, leur permettant une diffusion rapide de l’information auprès d’un public large. A la différence d’un journal municipal imprimé, Twitter transmet instantanément des informations ou des images d’un événement en cours.

De nombreux journalistes ou relais d’opinion sont aussi en chasse d’information sur Twitter (ECommunePassion aussi !). Disposer d’un compte, c’est donc favoriser les relations avec les médias.

En outre, pour ses promoteurs, twitter peut être source de démocratie participative ou du moins d’écoute citoyenne car les habitants peuvent interpeller la collectivité via le réseau social.

Il s’agit donc pour une municipalité de s’organiser en conséquence afin que les observations ou demandes soient bien relayées vers les services concernés. En outre, la modération n’est pas possible sur twitter, tout message posté est publié sur le compte de celui qui le diffuse et donc visible par ses abonnés.

Moins de dix communes de la Loire communiquent régulièrement sur Twitter. Bien entendu, le nombre d’abonnés est souvent lié à celui de la population. Mais plus le compte est actif, plus la collectivité a de chances de mobiliser des « followers ».

@saint_etienne_ (8 520 abonnés)

@VilledeRoanne (1 668 abonnés)

@rivedegier (640 abonnés)

@villedefeurs42 (296 abonnés)

Par Rémi Pupier septembre 30, 2016 06:45

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :

Bourse locale