Les collectivités de la Loire et Twitter

Par Rémi Pupier février 13, 2018 14:58 Mis à jour

Les collectivités de la Loire et Twitter

Des communes et des intercommunalités ligériennes passent par Twitter pour communiquer. S’il présente des atouts pour échanger rapidement avec les abonnés, le réseau social Twitter doit être utilisé avec rigueur au risque d’être contre-productif pour la collectivité.

Pas une semaine ne passe sans que les médias évoquent un “tweet” révélant une actualité d’importance ou l’annonce d’une personnalité. Certains sont suivis par des millions d’abonnés ce qui leur confère une véritable “influence”. Complémentaire de Facebook, le réseau Twitter est un outil de micro-blocage qui ne permet d’envoyer que des messages en 280 caractères maximum. Cet exercice de synthèse oblige donc tout un chacun à ne garder que l’essentiel. Les tweets sont ainsi percutants, vite lus et parfois vite oubliés…

Comme le titre d’un article, le tweet accrocheur peut guider le lecteur vers une ressource complémentaire telle qu’un lien vers un dossier plus détaillé.

En créant un compte Twitter chacun peut suivre des personnes, des marques ou des organismes et ainsi recevoir en continu leur fil d’actualité via son ordinateur ou son smartphone. La démarche peut être passive, avec la simple consultation des messages mais aussi active, avec la possibilité de poster soit même des tweets.

Certaines collectivités se sont emparées de l’outil, leur permettant une diffusion rapide de l’information auprès d’un public large. A la différence d’un journal municipal imprimé, Twitter transmet instantanément des informations ou des images d’un évènement en cours.

De nombreux journalistes ou relais d’opinion sont aussi en chasse d’information sur Twitter (ECommune Passion aussi !). Disposer d’un compte, c’est donc favoriser les relations avec les médias.

En outre, pour ses promoteurs, Twitter peut être source de relations avec les citoyens car les habitants peuvent interpeller la collectivité via le réseau social.

Il s’agit donc pour une municipalité de s’organiser en conséquence afin que les observations ou demandes soient bien relayées vers les services concernés. En outre, la modération n’est pas possible sur Twitter, tout message posté est publié sur le compte de celui-ci qui le diffuse et donc visible pour ses abonnés.

Moins de dix communes de la Loire communiquent régulièrement sur Twitter. Bien entendu, le nombre d’abonnés est souvent lié à celui de la population. Mais plus le compte est actif, plus la collectivité a de chances de mobiliser des “followers”.

@saint_etienne_ (10 500 abonnés)                                                        @VilledeRoanne (2 026 abonnés)                                                                         @rivedegier(640abonnés)                                                                                                                    @villedefeurs42 (409 abonnés)                                                       @VilleStGalmier (167 abonnés)                                                                      @LaGrandCroix (146 abonnés)                                                                 @villedecharlieu (96 abonnés)                                                                   @chausseterre42 (23 abonnés)                                                               @villedechavanay (13 abonnés)

En ce qui concerne les intercommunalités, la Loire compte trois structures actives sur Twitter : @SIEL42 (1 525  abonnés)                                       @RoannaisAgglo (1 166 abonnés) @CCMP42 (219 abonnés)

Le département de la Loire n’a pas encore de compte Twitter, mais une réflexion est en cours.

La préfecture (@Prefecture42) et le SDIS (@sdis42) utilisent largement twitter pour diffuser leurs informations en complément des canaux habituels de communication.

Certains comptes liés à des collectivités ligériennes sont exclusivement dédiés à la compétence tourisme : @tourisme42 (3 450 abonnés), @loire_forez (1 365 abonnés), @LeRoannais (604 abonnés), Pilatmonparc (303 abonnés).

Le compte Twitter @eTerritoire effectue un palmarès mensuel des collectivités et des élus les plus actifs ou suivis sur twitter, à l’échelle nationale, régionale et départementale. Selon eTerritoire, plus de 1 100 villes françaises sont sur Twitter.

PARLEZ-VOUS TWITTER ?

Le signe # devant un mot signifie que celui-ci est un mot-clé appelé sur Twitter un hashtags ou mot-dièse. Dans un tweet, le hashtag est automatiquement transformé en un lien qui permet d’accéder à tous les tweets mentionnant ce même mot. Il est aussi courant de voir ce type de lien affecté à des mots valises, des abréviations ou des noms d’évènements.

Un @ devant un nom est un lien vers un compte twitter existant. Ainsi, est-il possible d’interpeler le compte en intégrant son nom dans un tweet.

CONFIANCE ET SÉCURITÉ

Média de l’instant, Twitter qui implique toutefois une vraie rigueur de gestion de la part des collectivités.

Le fonctionnement même de Twitter s’avère incompatible avec les circuits de validation traditionnels dans une collectivité. Aussi, un vrai rapport de confiance doit-il être établi entre l’élu, le cabinet, la direction et la ou les personnes en charges de la rédaction. Selon la marge de manoeuvre allouée au rédacteur, celui-ci doit être en capacité de juger si une information est de nature à pouvoir diffusée ou non. Un compte officiel ne peut pas laisser place à l’émotion instantanée et à l’impulsivité. Twitter doit donc être confié à des professionnels de la communication ou à des élus garants de l’image de leurs structures.

La majorité des comptes officiels de collectivités transmettent des éléments factuels sur les projets, les évènements, la vie du territoire, les prises de positions plus politiques étant en général réservées aux compte personnels des élus ou à leur cabinet.

COMMENT BIEN UTILISER TWITTER

L’intérêt de Twitter est de suivre des comptes pour effectuer une veille ou lire des informations utiles. Pour une collectivité le challenge c’est d’être suivi par un grand nombre de personnes. Et plus vous êtes suivi, plus vous avez de chance de gagner de nouveaux abonnés.

Le tweet diffusée doit être clair, compréhensible par tous et non en langage de type sms. Il est préférable de répéter certains messages, mais avec modération, car ils peuvent être noyés dans le flux de tweet reçus par les abonnés.

Un bon compte twitter doit relayer des informations correspondant aux centre d’intérêt de vos abonnés. Il n’est pas conseillé de ne parler que de soi. Un compte vivant doit aussi retweeter les messages pertinents de partenaires extérieurs, d’articles de médias ou d’abonnés. Twitter étant avant tout un réseau social, les interactions sont indispensables.

Enfin, il ne faut pas hésiter à travailler le décor ! Un tweet avec une photo, une vidéo, un visuel ou une image animée (GIF) sera toujours plus visible.

Par Rémi Pupier février 13, 2018 14:58 Mis à jour

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :