Rechercher

-- Commune Passion

Radicaux.

Le mouvement radical, né de la fusion des deux partis radicaux rivaux depuis les années 70, n’est pas favorable à l’expérimentation de capteurs de son dans un quartier stéphanois. Le parti voit dans cette installation une atteinte aux libertés individuelle sans garantie d’un accroissement de la sécurité. Précisément, en matière de sécurité, le député LAREM stéphanois, Jean-Michel Mis nous informe qu’il fera un point mensuel sur ce sujet avec le ministre de l’intérieur.

Radicaux.
Tags:
Article précédent