“Pour que personne ne dorme à la rue”.

Par Rémi Pupier avril 17, 2019 09:09 Mis à jour

“Pour que personne ne dorme à la rue”.

 

Après les expulsions policières successives des migrants sans papier de la Bourse du travail, de l’amicale laïque du Crêt de Roch et de l’Université, le collectif “pour que personne ne dorme à la rue” vient d’adresser un courrier aux maires de Saint-Jean-Bonnefonds, la Ricamarie, Unieux, Fraisse, la Talaudière et Sorbiers. Dans cette lettre les militants demandent aux élus de proposer des logements à ces réfugiés en instance d’examen.

Par Rémi Pupier avril 17, 2019 09:09 Mis à jour
Écrire un commentaire

Aucun commentaire

Commentez cet article !

Règlement commentaires :

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Champs obligatoires marqués par un *



Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :