A bicyclette dans la métropole stéphanoise 

Par Maurice Duchesne juin 15, 2019 18:43

A bicyclette dans la métropole stéphanoise 

Un Plan Vélo Métropolitain, doté d’un budget de 41 millions d’euros et qui fixe des objectifs ambitieux a été adopté par SEM .Il vise notamment à tripler le nombre de déplacements effectués à vélo d’ici 2029.

Le vélo au quotidien :

Le plan vélo cible les déplacements du quotidien (entre le lieu de résidence et le lieu d’emploi, entre le lieu de résidence et le lieu d’étude, entre le lieu de résidence et les lieux d’achat). Toutefois, la mise en œuvre de ce plan contribuera aussi à développer l’usage loisir du vélo. En effet, il permettra de connecter le territoire métropolitain dans les grandes liaisons régionales : connexion aux véloroutes ViaRhôna et Loire à vélo notamment.

Le grand braquet pour le vélo !

L’usage du vélo pour les déplacements du quotidien connaît un développement important sur la période récente pour différentes raisons : l’efficacité de ce mode de déplacement sur des distances inférieures à 5km, une sensibilité croissante de la population aux enjeux environnementaux, une volonté de concilier nécessité de se déplacer et activité physique, le développement des vélos à assistance électrique qui facilite la réalisation de trajets quotidiens de 10 ou 15 kilomètres.

Le centre ville plus accessible :

Le plan vélo métropolitain s’intègre dans la stratégie portée par la Métropole qui vise à renforcer l’attractivité des centres-villes et des centres-bourgs : l’usage du vélo permet en effet de libérer des espaces publics précieux au cœur des villes et améliore la qualité de vie en diminuant la congestion et en dynamisant le commerce de proximité.

Le vélo réduit les fractures sociales et territoriales :

Le vélo est un mode de déplacement non polluant, actif mais aussi économique. Son coût est faible et les divers systèmes de locations contribuent encore à le faire diminuer. Grâce à ses performances et à ces innovations, le vélo constitue un outil clé pour résorber les fractures sociales et territoriales de la mobilité.

Enfin, le développement de pistes cyclables ou de voies vertes permettra aux « engins individuels de déplacement urbain » (trottinette électrique, gyroroue, hoverboard,…), en fort développement, de circuler facilement tout en évitant les conflits d’usage avec les piétons.

Le Plan Vélo Métropolitain 2019-2029 c’est un nouvel élan pour le cycle….

Par Maurice Duchesne juin 15, 2019 18:43

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :