Rechercher

-- Commune Passion Conseil – Services EMPLACEMENT - A la une - Bandeau accueil

Habitat et équipements : entre équilibre global et déséquilibre local dans la Loire

Partager

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes, et la Direction Départementale des Territoires de la Loire publie une étude sur les niveaux d’accès aux commerces et services dans la Loire. Avoir une répartition géographiquement équilibrée entre habitat et équipements, tel est l’objectif recherché. De plus réduire les trajets routiers contraints pour limiter les émissions de gaz à effets de serre est également un but premier.

Les constats :

En 2015, 844 000 personnes habitent sur le territoire de notre département.

        • Dans les communes hors influence des villes, 23 % des habitants ont plus de 65 ans. Une partie des communes en périphérie du pôle stéphanois connaissent de fortes croissances démographiques, comme Saint-Just-Saint-Rambert et Saint-Jean-Bonnefonds (+ 1,1 % de croissance annuelle entre 2010 et 2015) ou Montrond-les-Bains (+ 2,0 %).

        • Une partie de la population connait des difficultés d’accès aux équipements et services, notamment de santé. Dans les communes hors influence des pôles urbains, 27 % des ménages dont le référent a plus de 75 ans n’ont pas de voiture.

Les communes ligériennes considérées comme éloignées du panier de la vie courante (plus de 7 mn de temps d’accès) se situent dans les secteurs de montagne mais également en périphérie du pôle roannais et dans la plaine du Forez.

Les équipements à destination des parents sont inégalement répartis sur le territoire. Avec le vieillissement de la population, la présence de médecins généralistes devient un enjeu important pour tous les territoires.

Pour un nombre important de communes, le temps d’accès au panier « jeunes » est fortement influencé par la distance à Saint-Étienne, seul pôle d’enseignement supérieur complet. Les jeunes originaires des zones les plus éloignées sont nombreux à déménager pour se rapprocher de leur lieu d’études ou de leur premier emploi. Ainsi, 18 % des 20-29 ans ont changé de commune en un an, contre 8 % pour l’ensemble des habitants de ces territoires.

Retrouvez l’analyse complète et les données détaillées sur www.insee.fr

Tags: