Le BTP, un des 1er recruteurs dans la Loire 

Par Rémi Pupier janvier 25, 2020 14:18

Le BTP, un des 1er recruteurs dans la Loire 

Ce n’est un secret pour personne. Malgré une forte demande, le BTP, Bâtiment Travaux Publics, penne à recruter de la main d’œuvre qualifiée. Et pourtant les offres d’embauche progressent encore à tel point que le secteur est le 1er secteur créateur d’emploi en France en 2019. Notre département n’est pas épargné par la tendance. Pour pallier ce déficit, la Fédération du BTP de la Loire a mis en place un plan d’actions : partenariat avec l’éducation nationale ou autre établissement de formation, accueil des jeunes dans les entreprises, forum emploi, bourse à l’emploi, campagnes de communication…
La Fédération investit pour défaire les stéréotypes sur les métiers du BTP.
Pénibilité, salaire bas, possibilités de progression, le BTP évolue.

Et autour des traditionnels et indispensables métiers de maçons, peintres ou électriciens, de nouveaux métiers s’imposent dans les domaines des économies d’énergie, des nouvelles technologies et de la sécurité.

 

 

Les chiffres clés du BTP sur la Loire
1,6 M d’€ de CA dans le Bâtiment et 340 M€ de

CA dans les Travaux Publics

5 500 entreprises

15 500 salariés

1 331 intérimaires
3 492 demandeurs d’emploi
2 093 jeunes en formation initiale
135 stagiaires en contrat de professionnalisation

 

300 nouveaux salariés à recruter chaque année à horizon 2021.

Au global sur la Loire, le recrutement de plus de 300 nouveaux salariés pourraient être nécessaire, chaque année, afin de compenser les besoins structurels (départs en retraite et départs de salariés vers un autre secteur ou vers un autre département) et les besoins économiques (évolution du nombre de salariés nécessaire pour répondre au besoin du secteur).

 

Pour répondre aux besoins quotidiens de recrutement des entreprises, la Fédération du BTP de la LOIRE a créé une plateforme Web de recrutement qui gère en permanence plus de 150 CV en ligne : www.btp42-emploi-apprentissage.com

 

 

Thierry Vidonne, Président de la Fédération du BTP de la Loire et dirigeant de l’entreprise d’électricité EIC Juléo

« Le chiffre d’affaires des entreprises de Bâtiment de la Loire est estimé à près de 1,6 milliard d’euros pour 2019. Si l’activité a encore progressé en 2019, les perspectives à horizon 2020 sont plus aléatoires.
C’est une année électorale qui voit toutes les mises en chantier, ralentir. Le secteur des Travaux Publics dépend à 70% de la commande publique contre 33% pour le secteur du bâtiment.
Le projet de loi de finances ne prévoit pas de prolongation du dispositif du prêt à taux zéro pour les logements neufs dans les zones rurales et les villes moyennes. L’arrêt du la loi Pinel et du CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), n’est pas non plus favorable au secteur.
De fait, le marché de l’emploi risque d’être un peu plus compliqué mais nous devons néanmoins continuer à investir dans la formation de la main d’œuvre du BTP, d’autant que la tendance ligérienne continue à être plus favorable que la tendance nationale.
Nous sommes encore en tension sur tous les métiers ce qui est assez paradoxal au regard du nombre de chômeurs.
Si elle répond aux besoins qualitatifs et quantitatifs des entreprises sur des métiers en tension, la Fédération du BTP Loire, accompagne le secteur en profonde mutation. Elle apporte entre autres des réponses aux entreprises et aux maîtres d’ouvrage dans les domaines du numérique, les domaines environnementaux, organisationnels qui transforment ce secteur. »

 

Richard Gely, Vice-président de la Fédération du BTP de la Loire en charge de l’Emploi et de la Formation et dirigeant de l’entreprise de plomberie Benetière

 

« La Fédération du BTP Loire se doit d’avoir une vision prospective de l’évolution du secteur.
Elle a mis en place une politique « emploi formation » qui s’articule autour de deux axes :

-Apporter des réponses aux entreprises sur les problématiques métiers

A titre d’exemple, nous avons lancé en partenariat avec le CFA BTP et l’IFRBTP 42 une formation qualifiante, en alternance pour des coffreurs bancheurs.
Chaque année, ce sont une douzaine de compagnons qui sont formés et en amont recrutés.

Préalablement, un travail de détection des candidats est opéré en partenariat avec les structures d’insertion dont le GEIQ BTP, Forez Entreprendre ou encore le CREPI ainsi qu’avec l’aide des sociétés d’intérim spécialisées (Ergalis Selpro et Toma interim).

Dans le même esprit, nous allons mettre en place un dispositif de recrutement et de formation pour le métier de couvreur zingueur sur lequel il y a une vraie pénurie de qualification.

 

-Accompagner les entreprises sur les mutations numériques et organisationnelles

Il y a aujourd’hui une évolution des métiers vers l’industrialisation et la numérisation.
Désormais, on parle de Lean construction, une méthode de gestion par optimisation adaptée au bâtiment ou de BIM (Building Information Modeling), une base de données partagée qui reprend tous les éléments techniques du projet depuis la structure de l’ouvrage jusqu’aux différents corps d’états.

Des actions de formation sont déployées avec l’appui de notre centre de formation l’IFRBTP 42, des experts comme IMMA ou BIMSKY, et le partenariat de l’ENISE pour mettre des élèves ingénieurs en contact avec les PME du BTP.

Sur le long terme, la Fédération BTP Loire travaille aussi sur la promotion des métiers.
Les « Coulisses du BTP », c’est l’opportunité chaque année, pour 600 collégiens, de découvrir les métiers du BTP avec des chantiers ouverts exceptionnellement au public.

Enfin, toujours sur le champ de l’orientation, nous préparons dès le début de l’année 2020, les semaines de la découverte du BTP, dans le cadre du « Campus Design et habitat », en partenariat avec l’éducation nationale associant les acteurs de l’urbanisme (EPASE), la Ville de St-Etienne, le CFA BTP, le Lycée Benoit Fourneyron et des entreprises pour des visites de découverte. »

 

 

François Petavy, Directeur du CFA BTP Loire

« Le CFA BTP Loire accueille 950 apprentis sur 4 pôles (gros œuvre/TP, finitions, bois/métal, énergie) et 2 sites, Saint-Etienne et Roanne. Il a bénéficié ces 4 dernières années de travaux conséquents et compte aujourd’hui  parmi les outils de formation les plus performants. Développement des formations numériques et des formations à l’étranger, organisation des sélections régionales des Worldskills 2023 à Lyon (championnats du monde des métiers)….sont autant de mises en œuvre qui lui confèrent une reconnaissance et renommée justifiée.
C’est le plus gros CFA du BTP en Auvergne Rhône Alpes et le 2ème en France en effectif.
Sur la rentrée de septembre 2019, ce sont plus de 100 apprentis recrutés.

Le réseau des CFA BTP permet d’avoir une offre de qualité sur tout le territoire au plus près des entreprises et des jeunes.

Plus que jamais, l’apprentissage est une priorité, pour une insertion durable et un emploi stable.
80% des jeunes diplômés du CFA BTP trouvent un emploi !
L’apprentissage est une voie de formation professionnelle d’excellence qui permet aux artisans et aux entreprises de recruter des jeunes motivés afin de répondre à leur développement économique. »

 

 

www.btp42.fr

Par Rémi Pupier janvier 25, 2020 14:18

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :