Des Ligériens engagés pour une alternative à la mondialisation

Par Sylvain Thizy juin 25, 2015 15:06

Des Ligériens engagés pour une alternative à la mondialisation

Agir pour la construction d’une société fondée sur des valeurs de solidarité, de coopération, de respect des humains et des écosystèmes : tel est l’objectif du Collectif 42 pour une transition citoyenne. Vingt-cinq structures ligériennes ont signé la déclaration.

«  Face à une crise systématique (écologique, économique, sociale), chaque jour plus profonde, un mouvement est en marche qui, partout, réinvente nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir, de nous déplacer, d’éduquer nos enfants… » est écrit sur la déclaration commune du Collectif pour une transition citoyenne. Le collectif 42 est né de ce mouvement national à Cluny en 2010.

« Le collectif engage à rien d’autre qu’à afficher une solidarité de conscience »

« Si on veut caractériser le monde dans lequel on vit, on peut parler d’un monde en crise.
Nous sommes en train de changer de civilisation. Nous sommes actuellement en transition entre un monde du passé et un monde nouveau dont on a du mal à dessiner les contours mais où on va inexorablement » explique Joël Marty de Loire Transition.  Cette structure et Les Colibris (dont Pierre Rabhi en est une des figures en France) sont à l’initiative de ce rassemblement ligérien. « Un certain nombre de mouvements essaient d’anticiper ce futur comme l’économie sociale et solidaire, il existe notamment des initiatives locales qui se multiplient » Comme ses associations du Collectif 42 parmi lesquelles on notera La NEF Loire, Accueil Paysan Loire, Amicale Laïque Crêt de Roc, EntrePOTE à Roanne, G.R.A.I.N.E.S. à Saint-Galmier, Lerpt Environnement, Montbrison en transition… « On sent bien que le modèle est en train de s’épuiser mais on peut toujours croire qu’on va s’en sortir, alors qu’en réalité quand on raisonne par la fin des énergies et par la fin des ressources on voit bien qu’on va être obligés de changer de modèle. »
Tous les membres ont signé le 1er février dernier une déclaration locale.  « Cela n’engage à rien d’autre qu’à afficher une solidarité de conscience ». Ils vont se réunir à Saint-Etienne deux à trois fois par an à l’Amicale laïque du Crêt de Roc. Le collectif envisage déjà quelques actions : « On a décidé de soutenir l’action en cours d’ATTAC contre le TAFTA (Transatlantic Free Trade Area) «  un accord négocié en cachette entre les Etats-Unis et l’Union Européenne pour libéraliser encore plus. » Autre type d’action : une carotte mob pour aider un commerce local. Le groupe prépare aussi la venue prochaine de Pierre Rabhi qui viendra faire une conférence le 6 juin à La Forge.

Florence Barnola

Par Sylvain Thizy juin 25, 2015 15:06

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :