+15% DE PROGRESSION DU CA DONT 70% À L’EXPORT POUR Samuel Roche

Par Rémi Pupier janvier 18, 2018 13:00 Mis à jour

+15% DE PROGRESSION DU CA DONT 70% À L’EXPORT POUR Samuel Roche

Spécialiste de la sangle technique depuis 1947, l’entreprise emploie 50 salariés et exporte son savoir-faire dans plus de 20 pays au monde, Europe de l’Est, Allemagne et pays limitrophes, Espagne, Italie, Les Émirats, l’Amérique du Sud, les États Unis, le Canada…

Reprise en 2011 par deux cadres de l’entreprise, Cyril D’onofrio et Frédérick Riou, l’entreprise progresse et connaît un fort développement. En 2014, le déménagement de l’usine à la Ricamarie avec une surface doublée passant à 13 000 m2 sur un même niveau et l’investissement de 550 000 € pour la modernisation de l’outil de production ont permis un gain conséquent de productivité.

Les deux dirigeants conscients du réel savoir-faire de la région en matière de tissu étroit, n’ont jamais souhaité délocaliser. Même si en 2011, une nouvelle unité de production a été créée en Tunisie pour le tissage, la teinture, et la confection d’élingues à usage unique. « Nos salariés à la Ricamarie sont des professionnels techniciens, tisseurs qui apportent une grande valeur à l’entreprise et qui sont fidèles. Nous avons extrêmement peu de turn-over. » Explique Frédérick Riou.

Une politique affirmée à l’export

Dès la reprise de l’entreprise, l’orientation à l’international leur a paru une évidence. En 2000, une équipe de commerciaux à l’export est embauchée. En 2014, une commerciale dédiée au marché allemand et Pays de l’Est entre en fonction. Une présence régulière aux salons internationaux de Francfort et Düsseldorf et une refonte du site internet contribuent à la conquête de nouveaux marchés.

Des partenaires pour leurs transactions avec les pays étrangers

La société Samuel Roche a su s’entourer de partenaires financiers qui l’accompagnent dans ses différentes transactions avec l’étranger.

“Pour nos matières premières, nous avons besoin de gros volumes à des prix compétitifs que nous trouvons exclusivement en Asie. Cela représente en moyenne 6 à 7 millions de dollars par an. Les variations des taux de change présentent un risque qui pourrait réduire nos marges à néant. Notre conseiller Caisse d’Épargne nous garantit une couverture du risque de change, ce qui nous assure un taux négocié définitif. D’autre part, la trésorerie de l’entreprise ne pourrait pas supporter une telle avance d’argent à l’achat alors que les clients payent à 60 et 90 jours. La Caisse d’Épargne nous fait une avance sur devises, crédit à court terme de trésorerie en devises qui nous permet de faire face aux échéances” explique Frédérick Riou.

90% des sangles produites sont Made in Loire.

LA RICAMARIE

http://samuelroche.com
 

 

EN PARTENARIAT AVEC LA CAISSE D’ÉPARGNE LOIRE DRÔME ARDÈCHE

Propos d’Alexis Merle chargé d’affaires Entreprises Caisse d’Épargne Loire Drôme Ardèche

“En tant que banque régionale, nous sommes très attachés au développement économique de notre territoire. Depuis quelques années, nous avons accéléré notre activité auprès des entreprises. Nous sommes fiers d’afficher un fort dynamisme sur ce marché et mettons tout en œuvre pour apporter notre expertise à nos entreprises locales. Nous développons des solutions personnalisées, notamment sur le volet de l’international. Notre client Samuel Roche a évoqué dans l’article notre intervention en termes d’avance sur devises et de couverture du risque de change. Pour certains clients, nous effectuons également des crédits documentaires, opérations de contrôle de la bonne exécution d’une transaction de marchandises et engagement de paiement entre la banque étrangère et la banque française (La Caisse d’Épargne en l’occurrence).”

Alexis MERLE : 04 77 47 74 59

 

Par Rémi Pupier janvier 18, 2018 13:00 Mis à jour

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :