Une station GNC à Saint-Etienne : l’aboutissement d’un projet partenarial

Par Rémi Pupier février 12, 2018 21:52 Mis à jour

Une station GNC à Saint-Etienne : l’aboutissement d’un projet partenarial

Le GNV/BioGNV avance avec l’appel à projets lancé en octobre 2017 par le conseil Régional et co-financé par l’ADEME et GRDF. Pour le maillage GNV de la Loire, ce sera l’opportunité d’avoir une 2e station publique basée au nord du département, après celle inaugurée à Saint-Etienne.

Le GNV est une solution technologique offrant en matière de mobilité, un modèle environnemental et économique vertueux, favorisant la production locale d’énergie, la lutte contre le réchau ement climatique et la préservation de la qualité de l’air. C’est signé, et c’est grâce au partenariat ADEME – GRDF -SAINT ETIENNE METROPOLE et FNTR LOIRE qu’une station GNC à été construite et exploitée à Saint Etienne par la Société ENDESA.

Le projet de station GNV à Saint Etienne initié par la FNTR 42 offre une alternative écologique et compétitive pour les transporteurs dans un contexte de restriction de la circulation en ville due à la pollution de l’air et aux particules fines émises par les véhicules diesel.

Lancé en juin 2015 lors du salon PEPS TRANSPORT, 11 entreprises de la Loire mettent en circulation quinze véhicules PL GNC.

Ce projet a vu le jour grâce à l’implication – en Rhône Alpes, région pilote – de l’ADEME et de GRDF, qui ensemble ont élaboré un dispositif de soutien à l’acquisition de véhicules PL roulant au GNC. Soutien qui s’est traduit par l’attribution d’une aide financière limitant le surcoût d’investissement.

Sur Saint-Etienne Métropole, c’est rues Jean Huss et Eugène Weiss qui a été retenu pour sa proximité des axes A72 et RN 88, parce qu’en zone d’activité, mais aussi avec un réseau électrique et gaz suffisamment dimensionné pour le besoin de la station. Ce sera la première ouverte en Auvergne-Rhône-Alpes avant qu’un réseau se tisse, cinq stations prévues d’ici n 2017 dans la région pour atteindre le nombre de huit l’année suivante selon ENDESA. (Pour rappel le GNC : Gaz Naturel Comptimé. Un système sécurisé)

Le GNC en station est un système sécurisé : le gaz naturel étant plus léger que l’air il n’y a pas de risque d’évaporation du système de ravitaillement, celui-ci est totalement étanche.

Pas de risque de contamination du sol ou des eaux souterraines contrairement à d’autres stations.

DES AVANTAGES ENVIRONNEMENTAUX
Rouler au gaz naturel contribue à réduire la pollution atmosphèrerique liée au transport routier de marchandises.

– La réduction du débit sonore pouvant atteindre 50 %, des villes et zones alors inaccessibles aux poids lourds pour cause de nuisances sonores deviennent autorisées à certains créneaux horaires.

– Le gaz naturel améliore les émissions acoustiques de plus de 50 % et respecte la norme Piek.

– Grâce aux avantages de sa molécule, la pollution atmosphérique provoquée par des poids lourds roulant au GNV est sérieusement réduite en comparaison avec le diesel.

– Les PL roulant au gaz naturel répondent aux normes antipollution européennes Euro 6 (sans adjuvants).

Énergie vertueuse pour l’environnement car renouvelable avec l’utilisation du BIOGNV réinjecté dans le réseau depuis les décharges, centres d’épuration et autres centres de recyclages. (Projet station FURANIA)

le Gaz naturel carburant c’est :
• 10 % à -25% de réduction de Dioxyde de Carbone (CO2)

• 100 % de réduction de Dioxyde de Soufre (SOX)
• 80 % de réduction d’Oxyde d’Azote (NOX)

• Emissions de particules : faibles à nulles

Le GNV, c’est l’usage du gaz naturel comme carburant.

Un choix d’avenir : du GNV au bio-GNV
En effet, le bio méthane ayant les mêmes caractéristiques que le gaz naturel, il peut également être utilisé comme carburant avec des propriétés environnementales particulièrement intéressantes :

– Le bio méthane est valorisable sous forme de carburant sans modifier les véhicules GNV, ni les infrastructures de distribution associées.

– D’origine renouvelable car produit à partir de la méthanisation des déchets, le bio-GNV présente un bilan CO2 neutre et le meilleur bilan carbone parmi toutes les solutions de mobilité ; il contribue à la lutte contre le réchauffement climatique en apportant une réduction de 80% des émissions de CO2 par rapport à un véhicule diesel euro 6.

– De même composition que le gaz naturel, il est miscible à 100 % avec le GNV et possède les mêmes avantages en termes d’émissions de polluants locaux.

– Les véhicules GNV apportent une réduction de 30 à 70 % sur les Nox par rapport à des véhicules diesel euro 6.

Le bio-GNV ou bio méthane carburant est un atout décisif pour atteindre l’objectif de 10 % d’énergie renouvelable dans les transports à l’horizon 2020.

Les bus ou les bennes à ordures ménagères les transports routier de marchandises pourront peut être bientôt rouler grâce aux bio GNV de la station d’épuration FURANIA.

Par Rémi Pupier février 12, 2018 21:52 Mis à jour

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :