Roannais Agglomération vise l’excellence

Par Rémi Pupier février 15, 2018 07:00 Mis à jour

Roannais Agglomération vise l’excellence

Créée en 2013, Roannais Agglomération compte aujourd’hui 101 000 habitants et 40 communes. Les élus de la collectivité territoriale, sous la présidence d’Yves Nicolin, mise sur l’excellence et le développement de l’économie du territoire.

Dans le cadre de l’élargissement par les pouvoirs publics, l’agglomération de Roanne
est passée en 2013 de 6 à 40 communes avec pour ville centre, Roanne. « Le passage s’est fait dans la douleur car
une dizaine de communes n’y étaient pas favorables », raconte Yves Nicolin. Le maire de Roanne préside Roannais Agglomération depuis 2014. « Maintenant la situation est apaisée, tout est rentré dans l’ordre. Aujourd’hui toutes les communes sont actrices du développement de l’agglomération. » Notons que le bureau de l’intercommunalité est majoritairement constitué d’édiles de communes rurales.

« AUJOURD’HUI TOUTES LES COMMUNES SONT ACTRICES DU DÉVELOPPEMENT DE L’AGGLOMÉRATION »

Parmi les compétences de la collectivité, le développement agricole figure en bonne place. « Il existe un véritable attachement aux racines agricoles de notre territoire. Nous essayons de valoriser nos productions en visant l’excellence. »

Située au centre d’un bassin de vie de 115 communes et
180 000 habitants, Roannais agglomération est aujourd’hui bien placée à l’échelle régionale. « Nous sommes au cœur d’Auvergne-Rhône-Alpes, nous sommes un territoire charnière entre Clermont- Ferrand, Saint-Étienne et Lyon. » La Transeuropéenne reliant Bordeaux à Genève passe via l’A89 par Roanne depuis janvier 2012. « Désormais on est connectés à Lyon par l’autoroute. Le dernier tronçon sera opérationnel au printemps prochain. Il nous reste maintenant des travaux à faire engager par l’État sur la N7 pour pouvoir être relié deux fois deux voies avec Paris. »

Appuyer le développement économique
L’image du Roannais industriel, passéiste, ayant beaucoup souffert, n’a plus lieu d’être. « Nous avons essayé de réorienter notre gloire passée industrielle vers d’autres horizons aujourd’hui plus porteurs d’emplois sur les entreprises de services, transports, l’agro-alimentaire et le luxe. » Des projets économiques d’envergure sont en cours. « Pour pouvoir accrocher les entreprises, il faut rattraper un retard d’infrastructures qui manquent ou qui ne sont pas à niveau dans notre territoire. Nous l’avons fait pour nos zones d’activités, aujourd’hui disponibles à des coûts très compétitifs. Dès 2014, nous avons adjoint à cette action des o res immobilières. »

Rappelons également que Roannais Agglomération a été labellisée “ Territoire à Energie Positive pour la croissance
verte “ en 2015. « Nous venons de passer la plus grosse commande en France d’une flotte de 50 véhicules électriques pour alimenter les communes de l’agglomération. » À cela s’ajoute la mise en place de 30 bornes de recharge sur tout le territoire. « Les propriétaires des véhicules électriques pourront se recharger gratuitement sur ces bornes. » L’agglomération s’est engagée aussi dans la production d’énergies renouvelables. « Nous avons créé, c’est une 1ère en France, une SEMOP (Société d’économie mixte à opération unique) 100% publique dont 80 % des capitaux sont portés par Roannais Agglomération. Il faut diversi er nos énergies. Nous allons construire et exploiter dix éoliennes. »

Yves Nicolin préside la communauté d’agglomération depuis 2014

Par Rémi Pupier février 15, 2018 07:00 Mis à jour

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :

Bourse locale